truc marketing carboneutre

L’obtention d’une certification permet-elle d’améliorer la visibilité d’une entreprise?

Qu’est-ce qu’une norme ISO ?

Il existe plusieurs milliers de normes ISO à travers le monde qui représentent des outils concrets pour les trois volets — économique, environnemental et sociétal — du développement durable. Ces normes apportent pour le monde économique une contribution positive dans lequel nous vivons grâce à des documents qui définissent des exigences et des lignes directrices garantes, entre autres, de la conformité, de la qualité, de l’écologie et de l’efficacité. Par ailleurs, elles facilitent le commerce et favorisent le partage des connaissances en contribuant à la diffusion des informations et des bonnes pratiques de management. Enfin, une norme ISO fut fondée dans l’optique d’apporter une réponse à une préoccupation majeure avant d’entreprendre toute activité : « quelle est la meilleure façon de procéder ? »

ABOUT-ISO

Quels sont les avantages de ces normes ?

La conformité aux normes internationales représente un gage de confiance pour les consommateurs que les produits et services sont sûrs, fiables et de bonne qualité. D’ailleurs, les certifications environnementales d’entreprises ont pour objet la mise en place d’un système de management environnemental (SME) dont le but est de les aider à gérer l’impact de leurs activités et de démontrer l’efficacité de leur gestion.

Selon les enjeux élaborés par l’entreprise, les certifications peuvent aider à redresser l’image de cette dernière, se conformer à la règlementation environnementale de plus en plus accrue et améliorer sa performance globale, notamment en ce qui concerne la gestion de la consommation énergétique, la production et la réduction des déchets. De plus, les certifications permettent une mobilisation des employés à l’aide d’une reconnaissance interne.

Par ailleurs, lorsque certains travailleurs recherchent un employeur, l’influence de ces certifications peut y être pour beaucoup dans le choix d’adhérer ou non à une entreprise. En effet, plusieurs employés sont à l’affût de connaître les engagements environnementaux d’une entreprise, dont la maîtrise des risques et des impacts des activités de cette dernière sur l’environnement de par ses actions, soit par la prévention, la réduction de la pollution et enfin, la préservation des ressources naturelles.

business money innovation icon

Photo by Pixabay on Pexels.com

Par exemple, la norme ISO26000 définit divers principes relatifs à la responsabilité sociétale des organisations, parmi lesquels :

  1. la redevabilité ;
  2. la transparence ;
  3. le comportement éthique ;
  4. la reconnaissance des intérêts des parties prenantes ;
  5. le respect du principe de légalité ;
  6. la prise en compte des normes internationales de comportement ;
  7. le respect des droits de l’Homme.

Cette norme explique comment mettre en place une stratégie RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) basée sur ces 7 principes, étape par étape. Plusieurs normes ISO peuvent être utiles dans le cadre d’une stratégie RSE : la norme ISO9001 sur le contrôle de qualité, la norme ISO14000 sur le management environnemental ou encore la norme ISO50001 sur l’efficacité énergétique. Au sein de ces normes, il existe des sous-catégories comme la norme ISO14062 qui définit les standards de l’écoconception. En bref, ces normes sont de véritables guides, des cahiers des charges, que les entreprises n’ont qu’à suivre.

Cela permet aux entreprises qui veulent développer une stratégie RSE d’avoir les mêmes référentiels, de se baser sur les mêmes principes, pensés et conçus pour faciliter le management en interne, mais aussi les mêmes contrôles. Ainsi, une entreprise peut être certifiée ISO14001 seulement si elle répond aux exigences du cahier des charges en matière de management environnemental.

Qu’en est-il des limites ?

Malgré tous les avantages que procurent les normes, il est à noter que ces dernières n’évaluent que la stratégie de l’entreprise. En effet, une certification ne dit pas quelle est la performance environnementale de l’entreprise et si celle-ci a un impact positif sur l’environnement. Elle dit seulement que l’entreprise a mis en place un ensemble de processus afin de mieux gérer ses impacts environnementaux.

Néanmoins, une revue des études économétriques montre qu’il y a une corrélation positive entre la performance environnementale des entreprises et la certification ISO14001. Globalement, les entreprises certifiées ont donc tendance à être plus performantes que celles qui ne le sont pas. La présence d’un système de management environnemental encouragerait d’ailleurs l’entreprise à s’améliorer sur le long terme. Mais cela pose aussi le problème de l’application de ces normes, car les normes ISO ne sont pas une obligation : elles reposent sur une démarche volontaire des entreprises.

 

Amy TROTTIER,
consultante indépendante, B.A concentration droit, management, assurances et rentes collectives.


Sources :

https://e-rse.net/rse-normes-iso-certification-performance-18403/#gs.6=yXMeI

https://journals.openedition.org/developpementdurable/10246

https://normalisation.afnor.org/actualites/la-normalisation-un-vrai-plus-pour-les-entreprises-qui-sen-emparent/?_ga=1.199477478.932523407.1473250641

https://e-rse.net/certification-iso14001-performance-competitivite-benefices-21413/

https://www.iso.org/fr/iso-14001-environmental-management.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s